Ward’in rock festival
12e édition
5 et 6 septembre 2008



wardin rock 2008
Cliquez sur la photo pour découvrir notre reportage en 9 vidéos

Pour sa 12e édition, l’organisation du Wardinrock a décidé de garder une formule qui gagne : des prix démocratiques, une seule scène, deux jours de festival et surtout de nombreux bénévoles (près de 300).
Son succès lors des années précédentes, le Wardinrock le doit aussi à son affiche de qualité. Cette année, celle-ci est axée sous 3 catégories : les groupes de la province, les groupes belges confirmés et enfin les têtes d’affiche. (Voir l’affiche ci-dessous)
Lors du festival, on pourra relever deux points essentiels : la sécurité et le confort. Ce dernier s’illustrera par un camping de qualité (sanitaires, possibilité de déjeuner) mais aussi par de nombreux stands de boissons et de nourriture. La sécurité quant à elle sera renforcée par des brigades canines en plus des brigades montées déjà présentes l’an passé. Trois stands de prévention amélioreront également la sécurité des festivaliers : -une association locale pour les drogues, l’alcool.
-une association pour la lutte contre le Sida (avec distribution de préservatifs, brochures et adresses utiles)
-une nouvelle association « Be soft » qui aura pour but la lutte contre l’alcool au volant. Il faut également souligner que l’eau sera cette année moins chère que la bière (0,75€ au lieu de 1,50€).
Sans oublier qu'un staff médical sera également présent sur les lieux. A ce propos, il manque 6-7 personnes pour compléter l’équipe de ce staff (4 heures de travail). Si vous êtes intéressé(e)s, bénévoles et infirmier(e)s, contactez Sophie Tabar au 0497/48.49.59.


AFFICHE
wardin rock

Vendredi 05/09

Inimikall - 19h00
C’est le secret musical le mieux gardé de la Province du Luxembourg, Inimikall s’enferme actuellement dans un studio nancéien pour polir son dernier bijou dont la sortie est prévue pour la fin de l’année. Il se chuchote cependant que quelques compositions ont été ciselées dans une veine plus pop que ce que le combo a l’habitude de laisser entrevoir sur scène. Sorti en août 2005, Urban Division a ainsi fait son temps, constituant un solide socle sur lequel Inimikall s’est appuyé pour se forger une belle réputation. Le como a dernièrement ouvert pour Ill Nino à la Rockhal. C’est donc avec une attente que l’on attend de voir le tournant que vont prendre Dario et sa bande ces prochains mois.

Janez Detd – 20h15
Les Anversois sont les chantres du punk dans le Nord du pays. Le combo entraîne avec lui un flux de fans appréciable. Le single My Life, My Way est une véritable petite merveille qui prend toute sa signification sur scène. Un endroit où Nikolas Van der Veken et ses acolytes se sentent comme des poissons dans l’eau. Preuve en est par des prestations à Werchter et au Pukkelpop. Sur sa carte de visite, on notera que Janez Detd a partagé la scène avec The offspring, Limp Bizkit ou encore Good Charlotte. Cette fois, c’est Pennywise que les Anversois précèderont, une belle occasion de défendre For Better For Worse, leur dernière galette.

Aqme – 21h30
Cela fait Presque dix ans qu’ils roulent leur bosse, avec dans leur carquois des flèches dont le bout est empoisonné par un cocktail de rock lourd, sombre, virant parfois au noir. Aqme les décoche avec beaucoup de précision, enflammant les plaines qu’ils foulent, été après été. Après une parenthèse qui leur a permis d’explorer un nouvel horizon en côtoyant Nicolas Sirkis sur leur dernier album d’Indochine, les Parisiens sont revenus aux affaires cette année en signant leur retour dans les bacs avec Hérésie, un douze titres qui compte une chanson bonus. Utilisation de la synthèse additive, reprise pour l’édition limitée de l’opus. Et d’après Thomas, chanteur du groupe, « Jamais Aqme n’aura sonné aussi proche D’Aqme ! ». On présente en tout cas Hérésie comme un album aux couleurs sombres et déchirantes annonçant une souffrance rageuse. Un quatrième opus enregistré en Suède et qui marque un retour aux sources.

Pennywise – 23h00
Le groupe californien sera LA tête d’affiche du premier soir. Cela fait 20 ans que ces Américains sillonnent la planète, assénant leur punk rapide aux accents parfois hardcore. Le combo est réputé pour ses prestations scéniques et le désormais Bro Hymn a déjà fait le tour du Globe. Ce quatuor de la côte Ouest des Etats-Unis est aussi très connu dans les milieus skate-punk pour avoir apporté son écot à de nombreuses bandes sons accompagnant des démonstrations de skate, surf ou encore snowboard. C’est par un tout autre moyen que le groupe s’est signalé dernièrement. En effet, Pennywise a surpris tout le monde en innovant dans le monde de l’industrie punk rock en proposant son nouvel album gratuitement sur son site Myspace, moyennant une simple inscription. Reason to Believe a ainsi déjà fait couler beaucoup d’encre et le premier single Something to Live For, a mis tout le monde d’accord : le nouveau Pennywise va frapper très fort. Secousses telluriques en perspective à Wardin.

Mad Sin – 00h30
Mad Sin est un groupe allemande pratiquant un psycho billy horror punk très énergique avec une très grosse réputation de groupe live.
Cela fait 20 ans que ces Berlinois roulent leur bosse sur les plus grandes scènes européennes, côtoyant notammant des légendes du punk comme Bad Religion ou encore Rancid. Passés par Dour, ils reviennent en Belgique à Wardin. Alors si vous voulez voir les Forbans d’outre-Rhin branchés sur du 390 avec trois grammes dans chaque bras, n’hésitez pas.


Samedi 06/09

Common Fates – 13h30
Le métissage des styles est parfois un exercice de haute voltige qu’il faut manier avec précaution sous peine de perdre l’équilibre. Common Fates est parvenu à jouer les funambules avec une belle maîtrise. Dorian emmenant dans son sillage Jeremie et Christophe dans des sphères tantôt pop, tantôt blues avec parfois des pointes en métal. Certains y voient l’influence des groupes californiens, d’autres décèlent des relents de fin des 80’s. L’occasion est belle pour vous forger votre opinion sur ce trio dont le chanteur habite Fauvillers. Ce seront donc les locaux de l’étape.

RIP – 14h30
Avec des initiales comme ça, on imaginerait qu’ils reviennent de loin !!
Les Rockers Inside Phantoms, très influencés par les grands du rock’n roll remis à une sauce très Rockabilly nous laisseraient croire qu’ils sont les fantômes d’une musique vintage !
Un son chaud avec une contrebasse enflammée et une batterie jouée au shuffle, leur musique est tranchante telle une grosse Mustang lancée à toute vitesse !
Leur premier album, « We live on rock n’roll » prend toute sa signification sur scène. A découvrir !

The Straws – 15h40
C’est la petite perle de Rocking on the moon, cette dynamique asbl de Sélange portée sur les fonts baptismaux, il y a quelques mois. Dans une région où le métal et le punk se disputent la pole position, The Straws a su tracer son chemin dans des sentiers plus pop. Emmenés par un chanteur dont les mimiques font cruellement penser à celles du chef de file de Malibu Stacy, les Arlonais sont en passe de devenir la référence pop de la province de Luxembourg. Une réputation que le trio se fera un malin plaisir à défendre à Wardin.

Ilis – 16h50
C’est une bombe à neutrons prête à exploser derrière sa gratte. Elle s’appelle Virginie, dégage une énergie folle qu’elle communique à ses trois acolytes mais aussi au public. Le groupe Ilis est ainsi fait. Bâti dans le rock, cimenté par un peu de métal, le tout mâtiné de douceur. Les Parisiens s’invitent en province et les nostalgiques de Dolly y trouveront à coup sûr leur compte.

The Diplomat – 18h05
Fabrice (chant, guitares), Sophie (basse), Gaethan (guitare) et Niko (batterie) ont uni leurs énergies en 2005 pour assembler un son rock intense et décomplexé, à l’identité forte, unique, sous la bannière diplomatique. L’histoire s’emballe et l’engouement est réel pour les sets du groupe déjà pétris de savoir faire. Le combo roule sa bosse en Wallonie et reçoit un accueil à la hauteur de son set. Verdur Rock, Dour, les belles scènes se succèdent et le panache dégagé par le groupe fait tache d’huile. La voix tranchante de Fabrice se pose sur des hymnes classieux, cintrés de riffs éclatants et d’une rythmique au cordeau. La tournée entamée il y a quelques mois pour défendre le nouvel album par Wardin.

Triggerfinger – 19h25
Droit devant sans fioritures. La devise de Triggerfinger est explicite et prend tout son sens lorsqu’on voit le groupe anversois à l’œuvre sur scène. Le trio délivre un rock sans concession et le dernier opus du groupe, What Grabs Ya, ne déroge pas à la règle. Toutes guitares dehors, Triggerfinger envoie la sauce avec une folle énergie. Après les Nuits de l’Entrepôt d’Arlon, le groupe flamand s’offre un nouveau crochet dans notre province. Chaud devant !

Girls in Hawaii – 20h45
Après une longue période d’hibernation, les Girls in Hawaii refont surface avec un nouvel album, Plan your Escape, sorti en février 2008, plus de quatre ans après leur premier opus.
L’attente fut longue mais payante puisque le single This farm will end up fire donne le ton d’un objet peut-être plus éclectique que le précédent mais encore mieux ficelé. C’est donc bardé de ce diplôme de premier de la classe dans le sud du pays que Girls in Hawaii viendra défendre son petit bijou dans les Ardennes.

IAMX – 22h30
Un ovni dans le ciel de Warind, il y a quatre ans, la programmation d’IAMX en tête d’affiche du Ward’in rock était un pari osé. Cette année, son électro rock au bon goût des eighties, quelques part entre New Order et Depeche mode, va mettre le feu sur la plaine de Wardin.

Projet Lafaille – 0h00
Le Projet Lafaille, c’est une bande de potes inspirés et fêtards, marqués par les voyages et pratiquant les métissages musicaux. Sept musiciens Perpignanais de formation classique, soudés par la transe- et pouvant jouer des heures durant- qui possèdent les deux atouts majeurs pour faire de leur passion un art de vivre : l’expérience et le talent. Tribale et mélodique, piochant dans les rythmes afro-cubain, indien, brésilien et nord-africain, la musique du Projet Lafaille met clairement la banane.

TARIFS
Prévente 1 jour : € 15
Prévente 2 jours : € 27
Sur place 1 jour : € 20
Sur place 2 jours : € 35

PREVENTES :
 www.fnac.be; ticketnet.be ; points de prévente à travers la province de Luxembourg : voir site internet.

CAMPING
Camping surveillé et équipé de sanitaires : wc et eau de distribution : € 6 par personne pour tout le week-end.

ACCES
Le site est situé le long de la N84 à 6 km de Bastogne direction Wiltz (L),
A partir de Bastogne, le trajet est fléché.
Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site du Ward’in Rock : www.wardinrock.be

Close Maxime



Cliquez sur une des photos
pour découvrir une video


wardin rockvidéo 01


wardin rockvidéo 02


wardin rockvidéo 03


wardin rockvidéo 04


 


Archives


2007


2006

Cliquez sur la photo pour découvrir notre reportage de 72 photos de la soirée
du vendredi 1er septembre 2006

Cliquez sur la photo
pour découvrir l'album photo 2004

 

Cliquez sur la photo
pour découvrir l'album photo 2005

La carte humanitaire des bonnes affaires en vente 5 euros dans les dexia, gîtes et les bureaux de S.I.
Levisa.be vous offre également des entrées gratuites dans les plus belles attractions des Ardennes


www.levisa.be

Mentionnez le n°de la photo et envoyez vos commentaires qui seront publiés dès réception.
Email: jml@ardennesmagazine.be.


reportage : Close Maxime 19 août 2008
Webmaster : Jean-Marie Lesage

 

Obtenir une photo originale
Transmettre vos commentaires