Bastogne
Exposition en cours
Sur les pavés la poésie, en la matière la lumière







Déambuler dans une grande ville n’est, pour la plupart d’entre nous, qu’une succession de pas pressés n’ayant pour toute raison d’être que la nécessité de nous acheminer d’un lieu à un autre.

Bien rares sont les moments où, empêtrés que nous sommes dans nos petits et grands soucis, nous faisons réellement attention à ce qui nous entoure, où notre esprit analyse les images capturées par nos yeux. Sylvie Dorthan elle est différente de nous, en ce qu’elle a manifestement le don extraordinaire de capter en une fraction de seconde, l’intrusion furtive, quasi saugrenue, de la beauté dans nos cités empuanties et grises.

Là où nous ne voyons qu’un détritus de plus, le talent de Sylvie Dorthan détecte, dans le plus insignifiant des bouts de papier coloré, l’expression furtive d’un instant poétique, elle transcende le commun, sublime l’insignifiant et alors, soudain, en une révélation, les parfums les plus rares remplacent les effluves méphitiques, la lumière supplante la grisaille, le petit amas froissé est une nébuleuse piquée au firmament d’un cosmos de bitume.

Associer les œuvres photographiques spontanées, vibrantes sculptures de l’instant, de Sylvie Dorthan à celles d’une autre personnalité nous semblait difficile.

Puis, un ravissement semblant toujours en accompagner un autre, nous avons découvert le travail d’Edmée Delsol.  Elle aussi a ce petit quelque chose, que nul ne sait décrire, qui fait que d’aucuns parviennent à exprimer en la matière ce qu’ils ressentent et à nous le faire partager en exprimant leur art.

Edmée Delsol ne s’occupe pas d’instants mais d’espace, elle exprime en de simples et pourtant savantes combinaisons de verre et de terre, l’inextricable relation entre la matière et la lumière, entre le palpable et l’impalpable. Subrepticement, elle nous amène à réaliser que tout comme la science, l’art est asymptotique.

Edmée Delsol nous fait comprendre que la lumière n’est que ténèbre en pleine gloire tandis que l’ombre est de la clarté au repos ; elle nous fait aussi savoir que c’est là, en ce lieu d’incertitude, inscrit à un niveau qui nous échappe, à la frange entre matière et onde, que se trouve la Réponse.

Frederico Dovesi



Tu es pierre, sur toi je bâtirai mon art

Qu’elles soient figuratives ou abstraites les sculptures de Luk Luts font immanquablement jaillir trois mots en l’esprit : élégance, raffinement et délicatesse.

Toutes ont quelque chose de céleste, sont empreintes de romantisme ; elles évoquent sans énoncer, disent en mots de perception, en furtives sensations, combien tout est beauté pour ceux qui voient plus loin que les apparences.

Pourtant Luk Luts ne fait pas de l’hédonisme ou de l’esthétisme gratuits, il incarne dans la roche des chants de beauté. Il est un poète dont le crayon d’acier compose sur les vélins de pierre, en parfait accord avec l’inspiration du moment et le discours de la matière brute, des élégies à la maternité, des sonnets, des allégories à l’élévation spirituelle, des gestes à la femme.

Toutes ses œuvres sont d’extraordinaires hommages aux splendeurs de l’univers, en cela semblables aux intégrales qui rayonnent une beauté discrète tout en complexité, incomprises des rustres, ignorées des lettrés, mais bonheurs des fols car elles enchantent le regard tout en apaisant l’âme.

Ce qu’il apprend des pierres, Luk Luts le communique aux autres avec la simplicité, la sincérité propres aux êtres qui préfèrent le verbe donner au verbe recevoir. Aussi sans compter nous donne-t-il ce qu’il a de plus précieux : son talent.

Les roches ont une âme, il en est le confident, il nous rapporte ce qu’elles lui murmurent pour que nous les comprenions.

Frederico Dovesi


 

 











Galleria Leukos
Rue Pierre Thomas 11
6600 Bastogne
Tel. 061 46 05 30
Tous les jours de 11 à 19 H
Fermée le Mardi
Entrée libre


Pour en savoir plus visitez le site
http://actu.at-art.org

 

   

 

Le guide des bonnes affaires en vente un euro dans les gîtes et les bureaux de S.I.
Levisa.be vous offre également des entrées gratuites dans les plus belles attractions des Ardennes

www.levisa.be


Photos & reportage : Leukos
©2005-Webmaster : Jean-Marie Lesage
14 novembre 2005
Obtenir une photo originale
Transmettre vos commentaires