L'empiafée hier à Rochefort : bluffantempiafee

— AnneFranck

Je me méfie souvent des spectacles "Hommage à", tant il est risqué de vouloir faire revivre les artistes de grand talent avec la même force que l'original. C'est pourtant l'un des thèmes du Festival de Rochefort cette année, qui tenait à rendre hommage ainsi à Piaf (hier), aux Frères Ennemis (avec Les Flancs-Tireurs, aujourd'hui, en la présence d'André Gaillard, président du Jury), à Brel (avec Olivier Laurent - jeudi)et à Pierre Desproges (avec Emmanuel Matte - samedi).
La série d'hommages est donc brillamment entamée, avec un spectacle d'une rare qualité, l'Empiafée, qui a emballé le public hier à Rochefort, un public longtemps debout pour ovationner la prestation exceptionnelle de Christelle Chollet.
Ce petit bout de femme, bourrée d'énergie, d'enthousiasme et de générosité nous livre une belle interprétation de Piaf - et, de ci de là des petits bouts d'imitation - qu'elle réussit fort bien-, aux moments choisis par elle. Avec une belle émotion qui lui vaut le ralliement des grands fans de la môme, elle nous donne une version moderne des textes et airs de Piaf : version blues, version rap, version "cloclo", version Mireille Mathieu... sans rien leur enlever de leur force, que du contraire.
Loin de se contenter de cet exploit, l'Empiafée est avant tout un spectacle d'humour, où sketches, chansons et interactions avec le public s'entremêlent. Remy Caccia a écrit les sketches servant de fil rouge au spectacle, sketches où le personnage interprété par Christelle Chollet - une "chanteuse de dépannage" - nous montre par petites touches les facettes de son tempérament. C'est lui également qui a assuré la mise en scène magistrale, efficace et rythmée.
Christelle Chollet était accompagnée par deux musiciens : Jean-Louis Beydon, pianiste remarquable, directeur du conservatoire de Vanves qui lui donne aussi le change à merveille, et Raphaël Alazraki, non moins surprenant.
Ce spectacle est joué jusqu'en février au Palais des glaces à Paris avant de partir dans une tournée, qui, espérons-le, fera escale en Belgique.

Des extraits du début du spectacle sur le site : http://www.christellechollet.com/one_woman_show_empiafee.php
Merci à Anne-Françoise du Festival du Rire pour les belles photos


Ambiance surréaliste avec Yann VDB
un Français presque Belge !Yann VDB

— AnneFranck

Les habitués du Koek's Théâtre - café théâtre bruxellois bien connu pour son excellente programmation - auront déjà pu découvrir l'univers surréaliste de cet humoriste particulier. Campant un personnage tendu et flanqué de tics, Yann VDB a servi hier soir au public de la salle Raymond Devos quelques uns des moments de son spectacle "Truc de fou".
D'emblée, le ton est donné : "j'ai ici une lettre datant de 1262, en Word" (et de montrer la page imprimée)". La lecture de quelques passages, dissertés avec humour, sert en fait d'introduction à ce qui est le corps de son spectacle : "Don Quichotte". Le public ne l'a évidemment pas lu. Mais Yann VDB, si. Et de nous conter l'histoire - dans sa version décalée - , nous servant au passage des "Maïté, c'est comme la Méditerranée en avril, une fois que t'es dedans, elle est bonne !" ou encore "un tapas, 10 francs, 10 tapas, 100 balles".
Un régal pour les amateurs d'humour décalé, d'absurde.
Si vous n'étiez pas à Rochefort, il ne vous reste qu'à espérer que Yann revienne très vite en Belgique. Surveillez la programmation du Koek's, il n'est pas impossible qu'il y revienne !
http://www.koeks.be/infos.php
En attendant, et pour mieux cerner le personnage, vous pouvez surfer sur le site de Yann, sur lequel il a mis quelques extraits video
http://www.yannvdb.com/



DES VACANCES DONT ON SE SOUVIENDRAMarco

— AnneFranck

Un prénom à retenir : Marco. Il a conquis le public d'emblée hier soir lors des demi-finales du Rire de Rochefort, campant, d'entrée de scène, l'accompagnateur d'un car de touristes sur son lieu de villégiature. "Les Vacances René, des vacances dont vous vous souviendrez". Et de rajouter : "J'en suis sûr". Et pour cause ! Et d'annoncer : "Il y a eu une tempête". Les bungalows ont été .... -légèrement - rasés. Entraîné dans les mésaventures de ce groupe de touristes qui devra passer la semaine dans des logements de fortune - l'humour de Marco, servi par son air impassible et distant fonctionne à merveille. Et de continuer : "Vous me direz que vous n'avez pas prévu de couvertures - nous non plus !".
Marco poursuit avec deux autres sketches, montrant qu'il est aussi bon comédien, changeant de personnage à chaque sketch. Successivement entraîneur d'une équipe cycliste au soir d'une étape, faisant un bilan loin d'être triste de la journée à ses coureurs sur-dopés, puis vieux garçon fuguant de la maison maternelle - à 35 ans - pour une toute première sortie en discothèque, l'humour de Marco est rythme au son des rires qui fusent dans la salle. De l'humour grand public, efficace et drôle !
Pour ceux et celles qui seraient pas loin d'Avignon en juillet, Marco en sera.

Une tranche de rire avec Marco sur le site
http://www.boproductions.fr/spectacles--marco,8.html
où on peut voir un extrait du sketch "Les cyclistes"



LA PRECISION SUISSE avec KARIM SLAMAKarim Slama

— AnneFranck

La précision suisse était au rendez-vous hier soir à Rochefort ! Premier demi-finaliste de la cuvée 2008 à fouler les planches de la scène Raymond Devos, Karim Slama - qui est donc suisse, comme on l'aura compris - a pu profiter du quart d'heure imparti à chaque candidat pour montrer les aventures du voyageur des temps modernes : passage rituel par le contrôle de douane aéroportuaire, confort de la classe economy, des clichés dont il a mis les côtés cocasses ou absurdes en exergue. Il a terminé son tour de piste par une chorégraphie mimée du travail sur chantier. Sur une bande son bien à propos, les postes de grutier, manoeuvre, jusqu'au marteau piqueur, tout a été passé en revue en une sorte de "remake" théâtral de la célèbre séquence du travail à la chaîne du film de Chaplin "Les Temps Modernes".
Si la prestation de Karim Slama avait la précision suisse, une technicité et une coordination avec la régie bien au point, le spectacle qu'il nous a offert manquait un peu de densité.



Lien direct sur le site du festival pour découvrir la suite du programme

 














lien vers
d'anciens reportages







La carte humanitaire du guide des bonnes affaires en vente 5 euros dans les Dexia et les bureaux de S.I.
Levisa.be vous offre également des entrées gratuites dans les plus belles attractions des Ardennes
levisa.be, guide, humanitaire,ardenne,attractions,
www.levisa.be


Reportage Anne Franck et photo Anne-Françoise
Webmaster: Jean-Marie Lesage
30 avril 2008
Obtenir une photo originale
Transmettre vos commentaires