Historique du Centre de Secours Médicalisé




1986 :
Création du Centre de Secours Médicalisé de Bra-sur-Lienne.
- Son objectif est de fournir une assistance médicale appropriée aux blessés et malades en situation de détresse vitale dans une région aux spécificités propres et particulièrement mal desservies.
- Mise en service d’une ambulance. Le Dr Maquoi est assisté dans ses missions par son épouse ambulancière.

1997 :
Première intervention héliportée du CSM par le Dr. Luc Maquoi à l’aide d’un Sikorsky S76.

1998 :
Première intervention en juin sur un accident de la route d’ampleur nationale (Haute Levée à Stavelot).

1999 :
Développement d’un projet de cartes de sauvetage qui sont vendues à la population (mutualisation du coût du transport en hélicoptère).

2000 :
Plus de 20.000 personnes sont déjà couvertes par la carte de sauvetage.

2001 :
Convention avec le CHU de Liège qui accepte d’assurer à Bra-sur- Lienne une permanence 24h/24, 7j/7 d’anesthésistes réanimateurs en fin de formation. Le coût de cette garde est supporté financièrement par notre asbl.
- Première réunion officielle avec le Ministère de la Santé publique fédérale belge.
- Recrutement d’infirmiers et infirmières spécialisés en Soins Intensifs et Aide Médicale Urgente (SIAMU) qui assurent désormais une permanence rémunérée au CSM 24h/24 et 7j/7.
- Le Centre de Secours se conforme totalement à la législation belge relative aux SMUR et au fonctionnement de l’aide médicale urgente sur le territoire.

2002 :
Décès du Dr Luc Maquoi.

2003 :
Le pays découvre le bénéfice d’un secours médical héliporté au travers de la catastrophe à Cockerill Sambre (explosion).
- Par convention avec le CHU de Liège, le SPF reconnaît officiellement l’hélicoptère de Bra-sur-Lienne comme SMUR satellite à titre expérimental.
- Changement d’opérateur et d’hélicoptère : Wiking (Allemagne) cède la place à NHV (Belgique). L’hélicoptère Sikorsky est remplacé par un Dauphin N2.

2004 :
Réorganisation administrative complète.
- Introduction d’un dossier de demande de déduction fiscale.
- La survie financière du Centre est assurée par la banque FORTIS et les garanties apportées par 12 communes environnantes.
- La Province de Liège maintient sa subvention, la Province du Luxembourg la majore.
- Explosion à Ghislenghien : notre hélicoptère est le 1er hélicoptère sur place lors du déclenchement du plan catastrophe national.
- Dialogue avec l’hôpital Saint-Jean de Bruges pour développer un projet belge de secours médical héliporté.

2005 :
Agence de communication et recherche de sponsoring.
- Convention avec la Province de Liège.
- 5 communes de la Communauté germanophone acceptent aussi de soutenir notre Centre.
- Dans le cadre de leur étroite et bonne coopération, NHV en concertation avec son partenaire le CSM a conclu un accord avec Eurocopter pour l’achat d’un EC145.
- Signature d’un contrat de Sponsoring avec le Royal Touring Club de Belgique.

En 2005, le CSM est intervenu 700 fois. En 2000, le nombre des interventions était de 600. La progression est constante. A noter le nombre de 780 interventions en 2003, ayant pour cause la vague de chaleur qui frappa l’Europe entière.

La répartition des appels sur l’année 2005 est largement dominée par les Centres 100 (principalement ceux de Liège et d’Arlon) avec quelques 500 appels. Les hôpitaux qui font appel au CSM pour des transferts secondaires urgents, viennent ensuite avec quelques 150 appels.

Les interventions médicales réalisées par l’hélicoptère du CSM présentent un pourcentage d’intubation endotrachéale (patient sous respiration assistée) de 27% ce qui représente une moyenne 3 fois supérieur à la moyenne des SMUR routiers belges. Ceci démontre non seulement l’exceptionnelle qualité du service médical apporté aux patients mais également le fait que l’hélicoptère est de plus en plus souvent appelé pour intervenir dans des situations d’extrême gravité.

Mais pourquoi un nouvel hélicoptère ?
- Augmentation du volume utile de la cabine.
- Meilleur accès au patient pour le médecin pendant le vol.
- Longueur disponible pour le patient.
- Envergure et longueur plus petite Ë plus d’endroits accessibles lors d’interventions.
- Diminution de l’effet de sol et donc des éventuels dégâts causés au décollage et à l’atterrissage.
- Patins en lieu et place de roues, mieux adaptés aux spécificités de nos - interventions.
- Diminution des temps et du nombre de maintenance.
- Diminution de la consommation de fuel.
- Sécurité accrue.
- Possibilité de transporter 2 patients simultanément.
Le EC 145 est un hélicoptère à la pointe de la technologie actuelle. Comme le précise Mr. William G.Wilford, Sales & Marketing Manager chez NHV, cet hélicoptère est particulièrement bien approprié pour les interventions médicales. Il a d’ailleurs été conçu spécialement pour un usage médical. Par sa dimension de cabine exceptionnelle et ses grandes ouvertures de portes, tant latérales qu’arrière, il sera possible de prodiguer les meilleurs soins aux patients et cela, dans les meilleures conditions possibles. De plus, les nouveaux instruments et l’agencement du cockpit sont parmi les plus modernes et les plus ergonomiques que l’on trouve actuellement sur le marché. Cet hélicoptère, affichant un poids maximal inférieur à l’actuel Dauphin, est également le moins bruyant de sa catégorie. Il ne fait donc aucun doute que cet hélicoptère augmentera encore la qualité du service déjà fourni par toute l’équipe du CSM de Bra-sur-Lienne.
Comme le démontre très clairement le tableau suivant, l’utilité de l’hélicoptère dans notre région est d’autant plus parlante lorsqu’on se réfère au temps de vol requis pour les missions en comparaison du temps requis par la route pour la même intervention.

Rappelons que le CSM de Bra-sur-Lienne est une ASBL et que ses coûts de fonctionnement avoisinent 1,7 millions d’€. Les principaux coûts sont la location de l’hélicoptère comprenant pilotes et maintenance, la permanence des infirmiers et infirmières SIAMU, la permanence médicale et les frais de gestion administrative. Le CSM est financé grâce à ses 37.000 membres, aux factures des patients après les interventions, aux Provinces de Liège et du Luxembourg, aux 25 communes environnantes et aux dons et donations de nombreuses organisations. Il est important de rappeler que sans toutes ces aides, le maintien de ce service à la population ne serait malheureusement pas possible.


 



Les objectifs du CSM sont les suivants :
A court terme :
- Gérer l’arrivée du nouvel EC145 et l’ensemble des implications.
- Gérer l’arrivée des nouveaux médecins / numerus clausus.
- Augmentation du nombre d’affiliés à la carte de sauvetage.
- Obtention de la déductibilité fiscale.
- Optimaliser la collaboration avec les Centres 100 et les hôpitaux.
- Développer la communication avec les mutuelles et les assurances.
- Diminuer les coûts à charge du patient.
- Développer le CSM au maximum de ses potentialités.
- Etre reconnu comme un moyen de secours utile à l’ensemble de la population belge.
- Obtenir une reconnaissance définitive du Ministère SPF.
- Améliorer le professionnalisme est une préoccupation permanente.
Comme le précise Mr. Philippe Miermans, président du comité de gestion du CSM, des moyens financiers complémentaires sont nécessaires pour faire face aux futurs défis que sont, par exemple, l’augmentation, par convention, du coût de location de l’hélicoptère à dater de 2007, le prix du carburant, le coût de la permanence médicale dictée par le numerus clausus, l’évolution rapide de l’équipement médical de pointe, le développement des outils informatiques, l’aménagement final de la base héliportée, la réduction des coûts à charge du patient…
Dans cette optique, à côté des nombreux partenaires publiques (provinces et communes) il nous a semblé logique de faire appel aussi à des partenaires privés pour pouvoir, grâce à leur aide, continuer à relever ces défis. Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, le CSM de Bra-sur-Lienne est heureux d’accueillir Touring comme premier sponsor privé. Cette association est logique et repose sur une philosophie semblable et des valeurs partagées comme le service « urgent » offert à l’entièreté de la population, des opérations 24h/24 et 7j/7, le principe de l’affiliation de membres, une importante reconnaissance par l’ensemble de la population…
Mr. Thierry Willemarck, administrateur délégué de Touring précise : chaque jour, Touring apporte son aide et son assistance aux personnes en difficulté. La suite logique était une association et un soutien de notre part à apporter au Centre de Secours Médicalisé de Bra-sur-Lienne.
- fin du communiqué de presse -
Communiqué de presse de Noordzee Helikopters VlaanderenDans le cadre de leur étroite et bonne coopération, NHV, en concertation avec son partenaire le CSM, ont recherché l'hélicoptère le mieux adapté pour les opérations médicales, tant au niveau opérationnel qu'au niveau économique.
De cette concertation est né le projet suivant : pour le CSM, NHV a décidé d’ajouter un EC 145 à sa flotte.
Cet hélicoptère est particulièrement bien approprié pour les interventions médicales. Par sa dimension de cabine exceptionnelle et ses grandes ouvertures de portes, tant latérales qu’arrière, il sera possible de prodiguer les meilleurs soins aux patients et cela, dans les meilleures conditions possibles. De plus, les nouveaux instruments et l’agencement du cockpit sont parmi les plus modernes et des plus ergonomiques que l’on trouve actuellement sur le marché. Cet hélicoptère, affichant un poids maximal inférieur à l’actuel Dauphin et des émissions sonores nettement réduites, diminuera également les nuisances de proximité.
Cet achat a pu être réalisé grâce à la bonne coopération avec le constructeur de l'hélicoptère, à savoir Eurocopter. La collaboration avec notre fournisseur de matériel médical, Air Ambulance Technology, mérite également d’être soulignée.
NHV et ses partenaires à savoir le CSM, Eurocopter, AAT sans oublier notre staff technique et opérationnel, tous ont permis que le CSM soit doté de cet hélicoptère et de son équipement des plus modernes qui soit au 21ème siècle.
- fin du communiqué de presse -
Communiqué de presse du Royal Touring Club de Belgique
Bra-sur-Lienne, le 17 mars 2006
TOURING: CHAQUE SECONDE COMPTE, UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT!
Touring soutient les interventions par hélicoptère du Centre de Secours Médicalisé de Bra-sur-Lienne
Un trafic de plus en plus dense, des travaux routiers, des embouteillages qui n’en finissent pas, mais aussi des régions très grandes à protéger, souvent loin de structures hospitalières sont autant de facteurs qui allongent de manière importante les délais d’interventions et d’arrivée sur place d’une équipe médico-infirmière compétente. Pourtant, en cas d’accident grave, chaque minute, voire chaque seconde est vitale.
Thierry Willemarck, Administrateur délégué de Touring : « Pouvoir intervenir dans l’heure et même dans les premières minutes de l’accident peut sauver des vies humaines et limiter les risques d’invalidité. Il est donc crucial d’arriver dans les plus brefs délais pour donner une première assistance efficace. En pareilles circonstances, le temps est un des ’éléments les plus précieux.
En tant que plus grande association de mobilité en Belgique, cette problématique nous tient particulièrement à cœur. C’est pourquoi Touring a décidé de soutenir l’assistance d’urgence via les interventions par hélicoptère de l’asbl Bra-sur-Lienne.
Touring et l’assistance aux personnes : une histoire qui date.
En tant que première organisation d’assistance en Belgique dans le domaine du dépannage sur route (1948 : Fondation de Touring Secours), l’association entre Touring et le véhicule a été rapidement établie. Mais Touring ne se limite pas à l’assistance technique et à la défense des intérêts des automobilistes. Loin de là.
En Belgique, Touring a joué un rôle novateur non seulement dans l’assistance aux victimes d’accidents de la route mais également dans l’assistance aux Belges malades ou victimes d’accidents à l’étranger.
Entre la fin des années 40 et le milieu des années 60, alors qu’on ne parlait pas encore du service 100, les patrouilleurs de Touring (appelés à l’époque les anges de la route) arrivaient souvent en premier sur le lieu d’un accident. Non seulement ils aidaient le conducteur et les passagers à se sortir d’une situation critique, mais bien souvent aussi ils donnaient les premiers secours.
Ensuite, en 1958, Touring offre, en primeur en Belgique, l’assistance voyage à l’étranger et en 1965, Touring sera à l’origine de la création du service 900. A l’époque, Touring lance une campagne qui débouche sur une loi relative à la coordination de tous les services d’urgence en Belgique, la loi de 1964 sur l’Aide Médicale Urgente.
Notre préoccupation et notre engagement pour offrir une aide encore plus pertinente aux victimes de la route sont restés les mêmes. En revanche les moyens mis en œuvre pour atteindre cet objectif ont pris d’autres dimensions, tant sur le plan matériel que financier, déclare Monsieur Willemarck.
Chaque jour, Touring apporte son aide et son assistance aux personnes en difficulté. C’est pourquoi Touring soutient également cette initiative. Il est important que ses interventions par hélicoptère puissent continuer. Par l’aide financière de plusieurs sponsors, nous y arriverons.
Un hélicoptère médical ne remplace pas les ambulances ni les SMURS au sol des différentes régions, il leur est complémentaire. Si nous parlons de l’aide aux victimes il faut savoir que tout tourne autour de la rapidité. Et c’est le temps d’arrivée rapide qui représente l’atout le plus important d’un hélicoptère. De même son rayon d’action est plus important que celui d’une voiture. Le fait qu’il se déplace rapidement en ligne droite, qu’il ne soit pas confronté à des problèmes de circulation sur la route, et qu’il puisse atteindre des endroits difficilement accessibles et retirés, fait gagner un temps précieux et essentiel lorsqu’il s’agit de sauver des vies.

 


CENTRE DE SECOURS MEDICALISE ASBL
Le vendredi 17 mars 2006
Un service médical d’urgence et de réanimation héliporté
Rue Bierleux, 69
4990 Bra-sur-Lienne
( Bureau : 32 (0)86 45 03 39
Fax : 32 (0)86 45 03 34
www.spiritofstluc.be


3 vidéos pour résumer la soirée qui a été retransmise en direct depuis le centre commercial Knauf
à Schmiede au Grand Duché de Luxembourg
au profit de l'hélicoptere de Bra

lien vers la Vidéo n° 01


lien vers la Vidéo n° 02


lien vers la Vidéo n° 03

 



Infos :
A votre service depuis 1976
Caricaturiste, artiste peintre
Jean-Marie Lesage
9e Fontenaille,
B-6661 Mont-Houffalize
Belgique - Europe
tél 00 32 (0) 61 288 304
jml@ardenneweb.eu
http://www.levisa.be/caricature

Programme de la soirée humanitaire du 31 mars
Programme de l'émission ( son et image )
publiée en direct sur le net
à partir de 20h. jusqu'au 1er avril à 2h.



30ème anniversaire de Lesage Graphic
3ème opération au profit de l'hélicoptère de Bra


Nos opérations humanitaires précédentes


Comment ca marche
30ème anniversaire de Lesage Graphic


Les bénévoles revendeurs de cartes d'entrées
Soirée du 31 mars


 

Regarder ou communiquer en direct
durant la soirée
du 31 mars au 1er avril 2006



Le nouvel hélicoptère de Bra
L’Eurocopter EC 145



Stone au Rwanda


Total de la Tombola
" hélicoptère de Bra" et Stone Rwanda"


 


 

Le guide des bonnes affaires est en vente à un euro dans les gîtes et les bureaux du S.I.
Levisa.be vous offre également des entrées gratuites pour les plus belles attractions des Ardennes.

www.levisa.be


Photos & reportage : Webmaster: Jean-Marie Lesage
24 décembre 2005
Obtenir une photo originale
Transmettre vos commentaires